2003 : DÉDICACE DU LIVRE UN AMOUR DE PAPIER
   

Cher Ali Lmrabet

Dans votre cachot marocain, je vous prie de recevoir mon roman auto-censuré - car c'est souvent cela qui se vit en terre d'Amérique - comme un signe qui s'adresserait à un symbole.

Au royaume du Maroc, des gens donnent leurs lettres de noblesse à l'insurrection, à l'humour décapant, car ils ont compris qu'il n'y a rien de plus sacré que l'ironie, qu'un seul éclat de rire franchement consenti amenuise la base de tous les autoritarismes. Quelques-unes de vos caricatures ont froissé les pourpres royales? Vos deux journaux sont interdits ?

Allez, jeune homme de 44 ans, vous verrez la démocratie un jour. Les rois passent, la vérité subsiste.

Votre grève de la faim de 47 jours m'a beaucoup ému. Cher Ali Lmrabet, je vous conjure de ne plus jamais emprunter sur le mort que vous serez un jour. Vous avez assez payé. Votre tribut de 22 kilos de chair vive et d'espoir que vous avez sacrifié à l'autel de la dignité humaine est suffisant. Le symbole que vous êtes devenu se doit de vivre : vous êtes porteur d'une grande espérance. Je continuerai, avec d'autres, à signer des pétitions pour votre élargissement.

Je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse un jour me lire en prison : je sous-estimais la bêtise humaine et sa principale incarnation, le pouvoir.

Continuons, cher Ali, vous et moi, et quelques autres, à nous ranger du côté de la puissance plutôt que sur celui du pouvoir. La vraie liberté est à ce prix.

Avec mon amitié et mon profond respect,

Réjean Bonenfant, ce 15 novembre 2003




    Réjean Bonenfant     Ali Lmrabet (Maroc)
 
 


Romancier, Réjean Bonenfant habite Trois-Rivières depuis 1962. Il y fait ses études (baccalauréats en pédagogie et en littérature), puis les poursuit à l'Université de Sherbrooke pour l'obtention d'une maîtrise ès arts en création littéraire. Il a enseigné durant vingt-deux ans au niveau cinquième secondaire. Depuis 1989, il se consacre exclusivement à l'écriture. Réjean Bonenfant a collaboré à diverses revues dont Hobo-Québec, Écrits du Canada français, Make-up, Terminus, Estuaire, APLF, Moebius, XYZ, Le Sabord et En Vrac, ainsi qu'à deux albums d'art, Voyage 81 - Mélopée et Louvoiement. Trois nouvelles de son recueil La Part d'abîme ont été jouées par le Théâtre de Face.

Réjean Bonenfant a fait partie de divers comités et jurys, notamment pour la SEM et pour la Bibliothèque B. Beauséjour. En 1989, il remportait le Prix du Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec (CPIQ) pour un projet concernant l'amélioration du français au niveau secondaire. En 2006, il s'est mérité le prix Gérald-Godin de littérature, pour Mamerlor, chroniques autour d'un Q-tip. Il est membre de la Société des Écrivains de la Mauricie, du PEN Club international et de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois depuis 1983.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

Pour en savoir plus

 


Directeur de rédaction pour Demain Magazine et Douman, Ali Lmrabet a été condamné, en mai 2003, à quatre années de prison, ramenées à trois, et à une amende de 3 000 $. Lmrabet a été accusé « d'offense à la monarchie » et « d'insulte contre la personne du roi », de même que « d'offense contre l'intégrité territoriale ». Les deux hebdomadaires ont été fermés. Il s'agissait surtout de caricatures au sujet de l'annuité de la famille royale autorisée par le Parlement. En avril 2003, on interdit à Lmrabet de quitter le pays au moment où il s'embarquait pour Paris. Lmrabet a fait la grève de la faim pendant 47 jours au terme de laquelle un membre de la famille royale lui aurait rendu visite. Il reçut également la visite d'un représentant du Conseil des Droits de la personne. Sa condition demeure précaire en raison de troubles de la vision et d'insuffisance rénale. Il n'a pas reçu les soins médicaux qui s'imposaient dans son cas.