2001 : DÉDICACE DU LIVRE, UN JARDIN DANS LA NUIT
   

Pour Mehr-Anguiz Kar

Au cours des dernières semaines, je vous écrivais et réécrivais sans cesse des mots difficiles qui étaient des sentiments : je vous parlais encore et encore, elle est constamment présente, mon admiration sans bornes pour votre humanité, votre courage, pour votre participation active à dérouter les enfers de ce monde en traçant des chemins de vie pour les autres, toutes et tous...

...et par honte et mégarde, j'ajoutais (raturais et réécrivais) des mots de colère autour d'une Amérique cruelle et confortable...

...aujourd'hui, je vous écris comme au début d'une troisième guerre mondiale, aujourd'hui nous deux, vous et moi, sommes encore plus, selon les langages de tous les diables, en territoires ennemis...

...mais nous savons bien que nous sommes reliées, proches de la terre, ensemble avec elle, mais aussi, que nous sommes dans l'histoire, et c'est justement là, pendant que je vis, que je vous rends hommage... je vous offre une accolade comme une brise légère dans cette insupportable chaleur... je vous en prie, recevez-la comme la tendresse d'une soeur...

...je voudrais tant qu'il vous arrive quelques douceurs, que la sérénité soit possible à travers le tumulte...

...vous offrir « Un jardin dans la nuit » plus qu'un autre livre puisqu'on y parle de ce qui grandit et de ce qui ne grandit pas...

...pardonnez-moi d'être désarmée devant l'obscur qui prend feu...

...recevez ma gratitude pour le travail de votre vie...

...j'espère ce que vous espérez et j'espère aussi que dans les prochains instants, jours, mois, années, pour presque rien, parfois, vous sourirez...

Prières et amitiés Hélène Monette




    Hélène Monette     Mehrangiz Kar (Iran)
 
 


Poète et romancière, Hélène Monette est la dixième d'une famille de dix enfants. Elle a fait des études en lettres au Cégep de Saint-Hyacinthe, en histoire de l'art, en arts plastiques et en littérature à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université Concordia. Elle est cofondatrice du magazine Ciel variable, devenu CV Photo. Elle a travaillé en organisation communautaire et culturelle : production d'événements, animation et rédaction. Elle a participé à de nombreuses lectures publiques; elle est souvent accompagnée de musiciens, dont Bob Olivier, Pierre St-Jak et Nicolas Letarte. Elle a pris part à des tournées et à des festivals au Québec et à l'étranger (France, Mexique, Portugal). Elle a interprété d'autres poètes lors de soirées-hommages (Gaston Miron, Gilbert Langevin, Josée Yvon), rencontré des étudiants dans les collèges et les universités. Elle a collaboré à des projets de poésie enregistrée (La vache enragée, sous la direction de Mitsiko Miller; Wired on words-Millenium Cabaret, dir. Ian Ferrier; Manifeste pour contrer la violence faite aux femmes, dir. Sylvie Chenard) de radio (Les décrocheurs d'étoiles, Radio Canada), de cinéma (Seul dans mon putain d'univers de Sylvie van Brabant; Les Mots dits de Marie Brodeur; etc.) et de vidéo (En toute bonne foi d'Irène Mayer). Hélène Monette a publié dans plusieurs périodiques littéraires dont Moebius, Arcade et Le Sabord. On retrouve également des extraits de son oeuvre dans certaines anthologies.

Après avoir publié trois recueils de poésie aux Écrits des Forges, dont Lettres insolites qui fut en lice pour le Prix Émile-Nelligan en 1991, Hélène Monette a publié chez XYZ éditeur un recueil de récits (Crimes et chatouillements) puis un roman, Le goudron et les plumes, finaliste au Grand Prix du livre de Montréal 1993. Elle a été en nomination au Prix du Gouverneur général pour Plaisirs et paysages kitsch (contes et poèmes, 1997). Par la suite, sont parus Le Blanc des yeux, finaliste au Prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec et Un jardin dans la nuit. Des extraits de cette dernière oeuvre ont été mis en lecture par Claude Poissant à l'Espace Go en juin 2001 (événement Paroles à ma tribu), interprétés par Sylvie Drapeau, Maude Guérin, Hélène Loiselle et Benoît Vermeulen. Hélène Monette est membre de la SOCAN et de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

Pour en savoir plus

 

 

 


Écrivaine, éditrice et avocate spécialisée en droits de la personne, militante féministe et rédactrice en chef de la revue ZAN, aujourd'hui interdite, elle a publié de nombreux ouvrages sur la condition féminine et les problèmes sociaux. Elle a été arrêtée le 29 avril 2000 à la suite de sa participation à une conférence intitulée « L'Iran après les élections », qui se tenait à Berlin. Les autorités ont interprété sa présence à cette conférence comme un acte portant atteinte à la sécurité nationale et l'ont incarcérée jusqu'au 21 juin 2000, date à laquelle elle a été libérée sous caution. Mais son procès est encore en cours.