2016 : DÉDICACE du livre de Rodney Saint-Éloi pour Sanjuana Martinez Montemayor (Mexique)
   

 

Chère Sanjuana Martinez Montemayor,

J’écris ton nom. Les lettres résonnent très fort en moi. Les syllabes ouvrent les fenêtres comme un sentier qui mène à un jardin… secret. J’ai cru entendre en écrivant ton nom les mots VÉRITÉ, DIGNITÉ, BEAUTÉ, JUSTICE… Marchons en répétant ces mots. C’est grâce à eux que nous sommes humains.

Je t’envoie des fleurs, des gâteaux et des chansons. Pour chanter et danser. Pour chasser ce temps de cannibales.

Je t’embrasse fort.
Un autre soleil t’attend

Rodney Saint-Éloi






 
  Rodney Saint-Éloi
(Québec)

   

Sanjuana Martinez Montemayor
(Mexique)

 
 

© Pascal Dumont

Né en Haïti, Rodney Saint-Éloi vit à Montréal depuis 2001. Écrivain, éditeur, passeur de mots et de mémoires, il est l’auteur d’essais, de récits, d’anthologies et de recueils de poèmes. Il a reçu le prestigieux Prix Charles-Biddle en 2012 qui souligne « son apport exceptionnel au développement des arts et de la culture au Québec ». Ses dernières publications : Jacques Roche, je t’écris cette lettre (2013) Je suis la fille du baobab brûlé (2015), Moi tombée moi levée (2016), Passion Haïti, (2016).

 

 

La journaliste et auteure mexicaine Sanjuana Martínez Montemayor a publié plusieurs livres, dont deux essais sur les abus sexuels perpétrés par des membres de l’Église catholique du Mexique. Elle reçoit depuis plusieurs années des menaces de mort et subit plusieurs formes de harcèlement. Elle a été arrêtée en décembre 2014 et gardée à vue pendant des heures par le procureur général, accusée d’avoir fait de fausses déclarations à la cour. La véritable raison de son arrestation serait la publication d’un article dans La Jornada, dénonçant le viol présumé d’un membre de la police de l’État de Tamaulipas par un officier de rang supérieur de l’armée mexicaine.