2010 : DÉDICACE de Robert Maltais pour Maug Thura dit Zarganar (Myanmar)
   


Pour Maung Thura dit Zarganar

La liberté n’a pas de prix. Voilà pourquoi elle coûte si cher… et rapporte davantage.  Se tenir debout, ça se fait tout seul. C’est le Coeur qui porte le corps. On vous emprisonne et vous n’y pouvez rien, sinon rester vous-même en sachant que tout finit par finir, sauf aimer. Bon Courage. Voici l’histoire de Stan Jutras, qui perd tout à la force de chercher. Au bout, il ne lui reste que lui-même. C’est tout. Oui, tout.

Solidaire,

Robert Maltais, Montréal 2010






 
  Robert Maltais
(Québec)
    Maug Thura dit Zarganar (Myanmar)
 
 


Robert Maltais a obtenu un baccalauréat es arts à l’Université Laval, en 1967. Il a ensuite enseigné le français, l’histoire et la géographie, durant deux ans, au niveau secondaire. Diplômé de l’École nationale de théâtre en interprétation, il a effectué un stage au Centre dramatique de Lausanne en Suisse. De 1988 à 1990, il a vécu à Paris.

Boursier du Conseil des arts du Canada en 1978 pour l’écriture de chanson, il en a écrit plus d’une cinquantaine. Il a enregistré une dizaine de disques pour enfants ainsi qu’un disque de chansons originales. Lors des années qu’il a passé à Paris, Robert Maltais a chanté un peu partout en France. Il a été président-directeur général de la Société pour l’avancement de la chanson d’expression française (SACEF) de 1995 à 1999 et crée, à la même époque, le concours «Ma première Place des Arts» et «Les Week-ends de la chanson au Studio-théâtre de la Place des Arts». Comédien et animateur, on a pu l’entendre à la radio de CKAC et le voir sur scène pour diverses compagnie de théâtre ainsi qu’au petit écran dans plusieurs téléromans, tels que La petite Patrie, Des Dames de cœur, Les Bergers, Marisol, et Passe-Partout (voix de Perlin de 1978 à 1998).

En 1999, Robert Maltais arrête tout et se retire dans un monastère cistercien, puis sur une île près de la côte française. Revenu à Montréal, il se charge de la programmation et de l’animation des «Midis du Monde» à la Place des Arts et publie son premier roman, Les Larmes d'Adam, chez Québec Amérique.

 

 


Humoriste, acteur, réalisateur et poète. Il est très populaire pour son métier d’acteur, mais ses poèmes, entre autres, Mon serment de sang et Oubli le sont tout autant. Entre 1988 et 2007,  il a été détenu près de six ans en raison de ses opinions et de sa participation à des mouvements de protestations antigouvernementales. En 2008, le Myanmar est frappé par le cyclone Nargis. Zarganar critique ouvertement la réaction du gouvernement concernant la crise humanitaire qui s’en suit. Il paie très cher sa liberté de ton puisque le 21 novembre 2008, il a été condamné à  trente-cinq ans d’emprisonnement. De plus, depuis le début de son incarcération, Zarganar souffre de problèmes de santé.