2007 : DÉDICACE DU LIVRE, Ne dis rien
   


Cher Yang Tongyan,

À ceux d'entre nous qui parlent de l'écriture comme d'un art dénué de frontières, j'ai envie de leur parler de vous, Yang Tongyan. De ces onze années que vous avez perdues, incarcéré. De ces onze nouvelles prévues au calendrier. De mon impuissance quand je tente d'imaginer le quotidien, d'imaginer les pensées d'un homme qui voit les mois s'écouler loin de ses proches et de l'écriture.

L'écriture. Vous l'avez prise comme une lanterne pour vous aventurer en zones frappées d'interdits.

J'espère que les internautes et les journalistes, à qui vous dévoiliez la torture et l'injustice, se souviennent de vous... de votre nom.

Avec respect pour votre lutte contre la répression. Avec espoir que pour vous liberté soit plus qu'un mot.

Courage!

Marie-Geneviève Cadieux




    Marie-Geneviève Cadieux     Yang Tongyan (Chine)
Nom de plume : Yang Tianshui
 
 


Marie-Geneviève Cadieux est née à Saint-Mathias-sur-Richelieu en 1978. Elle détient une maîtrise en sciences de l'information de l'Université de Montréal. Son premier roman Ne dis rien est paru aux Éditions Les Herbes rouges en 2003.

Elle travaille présentement à l'écriture d'un recueil de nouvelles.

 


Yang Tianshui a été condamné, le 16 mai 2006, à douze ans de prison, pour « subversion », pour avoir publié des écrits favorables au changement politique et démocratique en Chine. Yang Tianshui a été arrêté sans mandat par des agents en civil du Bureau de la sécurité, et son procès a été expédié en trois heures.

Il a aussi été accusé de redistribuer à des dissidents emprisonnés et à leurs familles de l'argent reçu de l'étranger, ainsi que de vouloir créer une branche locale du Parti de la démocratie en Chine, ce qui est interdit.

Yang Tianshui est écrivain indépendant. Il a publié de très nombreux articles sur Internet. Il a, par exemple, évoqué les tortures que subissent les défenseurs des droits de l'homme et la protection apportée par les autorités à certains criminels.

Le cyberdissident avait déjà purgé une peine de dix ans de prison entre 1990 et 2000 pour avoir critiqué la répression du mouvement pro-démocratique de 1989 et essayé de former un parti politique d'opposition.

Arrêté de nouveau le 24 décembre 2004 à Hangzhou (province du Zhejiang, dans le sud-est du pays), il est resté plusieurs semaines en détention sans pouvoir donner de nouvelles à sa famille.

Source : Amnistie internationale