2005 : DÉDICACE DU LIVRE, LA FIANCÉE DU VENT
   


Monsieur Mohamed Nasheed,

Certains humains ont, dans leur vie, l'admirable volonté de défier l'oppression. Ils sollicitent, tant par leurs actes que par leurs mots, justice et dignité humaines. Ce courage mérite respect et admiration. Ces hommes et ces femmes sont, pour moi de véritables géants. Ils possèdent cette sensibilité qui fait que, souvent, ils ont mal aux autres et qu'ils osent alors lever leur voix et leurs mots pour combattre l'injustice. Ils paient souvent de leur liberté et de leur vie ce désir d'équité. Que les humains ne vivent plus avec la peur au ventre, qu'ils puissent enfin vivre sans craintes et sans contraintes, voilà leur idéal. C'est cette générosité qui fait d'eux, selon moi, de véritables héros. Vous êtes l'un de ces hommes!
C'est pourquoi je tiens à vous témoigner tout mon respect et mon admiration. Je vous remercie aussi pour ce combat que vous menez pour la liberté humaine. J'espère que bientôt vous pourrez lever la tête et admirer en toute sérénité le ciel des Maldives que j'imagine profondément bleu.

Avec tout mon respect, monsieur Nasheed, je vous salue bien bas!

Monqiue Pariseau




    Monique Pariseau     Mohamed Nasheed (Maldives)
 
 


Romancière, Monique Pariseau passe son enfance à Québec, ponctuée d'étés au bord du Saint-Laurent, à Saint-Vallier, lieu qui l'a profondément marquée puisqu'il deviendra l'espace où évolueront les personnages de l'un de ses romans. De 1983 à 1985, elle enseigne à Safi, petite ville marocaine où se déroule l'histoire de son premier roman. Enseignante au Collège de Saint-Jérôme, elle habite actuellement à Saint-Hippolyte, village au sein d'une forêt laurentienne parsemée de plus de 60 lacs.

Monique Pariseau a reçu le deuxième Prix Robert-Cliche pour son premier roman, Les Figues de Barbarie, en 1990. Elle a également été finaliste du Prix Elle-Québec pour Le Geai bleu en 1993. Elle est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

Pour en savoir plus


 


Président du Parti démocratique des Maldives, Mohamed Nasheed est écrivain et était autrefois journaliste. Il fut emprisonné de 1991 à 1993 et encore de 1996 à 1998 pour ses écrits et pour ses activités d'opposition. Il a de nouveau été arrêté le 12 août 2005 lors d'une manifestation pacifique à Malé. Il aurait été battu par la police durant sa détention. Il fut accusé le 23 août 2005 de « terrorisme » et « d'activités contre l'état ». PEN considère que les charges qui pèsent contre lui sont sans fondement et auraient pour but de compromettre ses activités politiques.

Source : PEN International Rapid Action Notices

Traduction : Estelle Pekan