2001 : DÉDICACE DU LIVRE, L'OBSÉDANTE OBÈSE
   

Dédicace à Mahmad Ali Makhmoudov

Peu de gestes m'intimident autant que les dédicaces. N'est-il pas suffisant d'écrire des livres ? Des livres qui vous semblent très tôt le fait d'un inconnu qui ne vous ressemble pas toujours.

D'où vient que cette fois je me sente particulièrement intimidé ? Peut-être est-ce parce que je m'adresse à un écrivain inconnu de moi ? Sur la photo qu'on nous a transmise, on vous voit tenant un stylo à la main, devant ce qui doit bien être un manuscrit.

Les magies et les misères de l'écriture, vous les connaissez. Nous les partageons.

Me resterait à connaître un destin semblable au vôtre. Je ne peux que tenter de l'imaginer.

Y réussirais-je ? Je ne connais que le tourment (et le contentement) de vivre.

Cela fait-il de nous des frères ? Probablement.

Gilles Archambault




    Gilles Archambault     Mahmad Ali Makhmoudov (Ouzbékistan)
 
 


Romancier, Gilles Archambault a aussi été réalisateur à Radio-Canada de 1963 à 1992. Il y a été animateur d'émissions sur le jazz et la littérature poursuivant parallèlement une carrière de journaliste. Il a collaboré à différentes émissions de télévisions et à deux films long métrage, dont l'adaptation de l'un de ses romans. Il a aussi créé les Éditions du Sentier avec Jacques Brault et François Ricard. Il a également été chroniqueur à l'émission CBF Bonjour de 1988 à 1997 et a collaboré à de nombreux périodiques dont La Presse, Le Devoir, L'Actualité et Le Livre d'Ici.

En 1981, Gilles Archambault a reçu le Prix littéraire Athanase-David pour l'ensemble de son oeuvre et, en 1987, le Prix du Gouverneur général du Canada pour son recueil de nouvelles L'obsédante obèse et autres agressions. En 2005, il a obtenu le Prix Fleury-Mesplet. Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

L'écriture de Gilles Archambault, classique et claire, n'hésite pas à mettre à nu les émotions liées à la grisaille de l'existence, la mélancolie et les aléas du destin de ses personnages, tout en conservant une certaine forme d'humour.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org


Pour en savoir plus


 


M.A.M. est poète. Sous le régime soviétique, accusé d'inciter à un sentiment anti-soviétique, il a été contraint de répudier son oeuvre, écrite dans le style traditionnel Dastan. Arrêté une première fois en 1994 sous prétexte d'activités terroristes puis de détournement de fonds, il est condamné à 4 ans de prison sans aucune preuve fournie. Une campagne internationale lui permet d'obtenir sa libération, mais en 1999, il est à nouveau arrêté et, sans avoir pu bénéficier des services d'un avocat, est condamné à 14 ans de prison pour trouble de l'ordre constitutionnel.

Actuellement en détention, il serait en très mauvaise santé à cause des tortures subies. Sa vie est en danger.