2014 : DÉDICACE de Bertrand Gauthier pour Fazil Say (Tibet)
   

 

À Fazil Say qui refuse de se laisser bâillonner,

Liberté: droit d'exprimer librement ses pensées, ses opinions et de les publier. Ça ne vient pas de moi, mais du dictionnaire Larousse.

Ce que tu as fait? Tu as simplement exprimé librement tes opinions et tu les as rendues publiques.
Pourquoi on t'a condamné? Simplement parce que tu as exprimé librement tes opinions et que tu les as rendues publiques.

Liberté naturelle: principe selon lequel la liberté est inhérente à la nature humaine. Ça vient encore du bon vieux Larousse.

Comme principe philosophique, on a déjà vu mieux. La liberté ne va jamais de soi, tu en es une preuve bien vivante. Mais peu importe les servitudes que l'on t'impose, on ne réussira jamais à ternir l'éclat lumineux de ta fougue créatrice.

Iyi şanslar,

Solidairement,

Bertrand Gauthier

 





 
  Bertrand Gauthier
(Québec)
    Fazil Say
(Turquie)
 
 

© Paloma Daris-Bécotte.


Bertrand Gauthier écrit pour les jeunes depuis plus de trente ans. En plus d'être le fondateur des éditions de la courte échelle, il a publié une soixantaine de livres dont les séries Max Malo, Louna, Zunik, Ani Croche, Les jumeaux Bulle, La vie en Balbucie, Mélanie Lapierre et Sébastien Letendre. Certains de ses livres ont été traduits en mandarin, en arabe, en anglais, en espagnol, en grec et en créole. Il travaille présentement à l’écriture de deux albums pour jeunes lecteurs et d’un roman pour adolescents.

 




Pour des tweets postés en avril 2012, cet écrivain, compositeur et pianiste de réputation internationale, né en 1970, a été condamné en avril 2013 pour ‘insultes aux valeurs religieuses d’une partie de la population’ à 10 mois de prison avec sursis, peine commuable en prison ferme s’il devait récidiver dans les deux ans. L’un de ses livres, Requiem pour Metin Altiok lui a été inspiré par le massacre de 37 intellectuels alévis à Sivas, en 1993. Six membres du conseil d’administration du PEN Turc qui s’est porté à sa défense, ont été interrogés et menacés de poursuites par la police turque.