2011 : DÉDICACE de Lysette Brochu pour Ahmad Qatamesh (Palestine)

   


Le dimanche 31 juillet 2011

Cher Docteur Ahmad Qatamesh,

Il est inacceptable d’utiliser la détention administrative pour empêcher une personne d’exprimer son opinion. Cela dépasse l’entendement ! Que c’est cruel ! Votre famille doit souffrir énormément de vous savoir enfermé, vous, un homme debout, un professeur, un chercheur, un universitaire respecté et pacifique.

Votre photographie, que j’ai retrouvée dans Internet, vous montre avec un regard plein d’affabilité. Ni la peur, ni les menaces ne peuvent arrêter votre plume d’écrire, votre cœur de parler. Au nom de vos valeurs et convictions, vous êtes tenace et courageux. Sachez que j’admire ce courage à toute épreuve.

Je vous offre, bien humblement, mes Saisons d’or et d’argile, des tableaux de vie qui peignent quelques moments dorés de ma vie ordinaire et quelques coups boueux du sort. Puisse ce livre vous rappeler vos belles saisons et la douceur d’une vie tranquille.

I hope that you are well, that you are peaceful in your soul and that you will soon return to your loved ones. Peace be with you.

Tendresse,

Lysette Brochu






 
  Lysette Brochu
(Québec)
    Ahmad Qatamesh
(Palestine)
 
 

© Photo de Maurice Brochu

Écrivaine québécoise
Lysette Brochu, née à Sudbury, elle vit à Gatineau. Longtemps professeure à l'UQO, elle enseigne la création littéraire au Centre de formation continue à l'Université d'Ottawa. Auteure de récits de vie, de nouvelles, de poèmes et d'une douzaine de livres pour la jeunesse, elle a participé à de nombreux collectifs internationaux et publié dans des revues culturelles. Elle a récemment publié un recueil épistolaire lors d'une résidence à Vézelay, et commencé un roman. Elle est membre de nombreux jurys et associations littéraires.



 



Ahmad Qatamesh
est un écrivain palestinien détenu en Israël sans inculpation en « détention administrative» depuis avril dernier. Il constituerait un risque – non spécifié – pour la sécurité. De 1992 à 1998, il est devenu l’un des détenus administratifs le plus longtemps incarcérés. Malgré le manque de preuves, ses ordonnances de détention ont été continuellement renouvelées. Il fut relâché à la suite d’une campagne internationale en sa faveur. Il est connu pour sa publication autobiographique intitulée Je ne porterai pas ton tarbouche [fez], dans laquelle il raconte cette période passée en détention. Les procédures de détention administrative d’Israël permettent de détenir indéfiniment des personnes sans inculpation ni procès. Les autorités affirment que ces détenus concernés constituent un « risque pour la sécurité » mais ne leur disent pas, ni à leurs avocats, comment elles sont parvenues à cette conclusion, ce qui les empêche de pouvoir la contester efficacement.

Source : Amnistie internationale