2000 : DÉDICACE DU LIVRE, LE CRI DES OISEAUX FOUS
   

C'est presque impossible de parler à quelqu'un qu'on a jamais vu et dont on ne sait presque rien.

Bien sûr, j'ai quelques informations vous concernant, mais j'ignore si vous aimez le vol soyeux des papillons jaunes, je ne connais pas votre position par rapport à la pluie tropicale et je me demande si le désir des jeunes filles vous occupe le quart de la tête comme cela est mon cas.

Sur ces questions essentielles, je ne sais rien de vous, mais j'imagine que si on vous a enfermé, c'est dans le but aussi de vous priver de ces choses frémissantes de la vie quotidienne. Et cela va souvent bien plus loin que toute question politique.

Je vous envoie ce livre où je raconte mon départ d'Haïti en 1976, parce que ce pays m'était devenu complètement irrespirable. L'État a tenté de me priver de mon droit de penser et de jouir.

Cher ami, au nom des papillons, de la pluie et des jeunes filles, je te salue.

Affectueusement,

Dany Lafferière




    Dany Laferrière     Jiang Qisheng (Chine)
 
 


Écrivain, Dany Laferrière a grandi dans le petit village de Petit-Goâve. À Haïti, il écrivait dans Le Petit Samedi soir et travaillait à Radio-Haïti Inter. Sa vie étant menacée, il a immigré au Québec en 1976. Neuf ans plus tard, son premier roman, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, a eu l'effet d'une bombe dans le paysage littéraire québécois. Best-seller traduit en plusieurs langues et adapté au cinéma, ce roman traite de Montréal et de sexualité. L'auteur a terminé un bouquet de dix romans formant ce qu'il nomme "Une autobiographie américaine". Dany Laferrière est également journaliste et chroniqueur à la télévision. Depuis 1990, il a quitté Montréal pour Miami, où il habite avec sa famille dix mois par année.

En 1991, Dany Laferrière a reçu le Prix Carbet de la Caraïbe pour son roman L'Odeur du café. Ce prix distingue l'oeuvre de fiction ou de réflexion la plus remarquable dans le monde des Caraïbes et des Amériques. En 1993, il a obtenu le Prix Edgar-Lespérance pour Le Goût des jeunes filles. En 2000, il a reçu le Prix Carbet des lycéens pour Le Cri des oiseaux fous. En 2006, il s'est mérité le prix du Gouverneur général, catégorie littérature jeunesse, pour Je suis fou de Vava. Il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

En savoir plus

 


Né en 1948, auteur de nombreux articles dans le pédiodique chinois publié à l'étranger Printemps de Pékin. Il n'a cessé de militer au sein de la communauté dissidente depuis 1989, époque où il était étudiant au doctorat à l'Université populaire de Pékin.

Il a été arrêté une première fois lors du Mouvement pour la démocratie en 1989 et condamné à 17 mois, après quoi il a repris ses activités de dissident. On l'a détenu à plusieurs occasions depuis lors. La dernière occasion remonte à mai 1999, alors qu'on a vandalisé sa maison et volé tous ses écrits, des revues étrangères, ainsi que l'ordinateur de son fils. Aucun chef d'accusation n'a été porté contre lui. Il aurait accordé une entrevue au quotidien américain Boston Globe la veille de son arrestation. Il avait aussi co-signé une déclaration avec quinze autres personnes pour réclamer une enquête sur les événements de la Place Tienanmen le 4 juin 1989.

Son procès a débuté en novembre 1999 sous l'accusation de « propagande et incitation à la subversion ». Le procès a été interrompu par suite « d'intrusion de la presse étrangère ». Jiang est toujours détenu.