2014 : DÉDICACE de Richard Dallaire pour Raif Badawi (Raif Badawi)
   

 

Face à l’obscurantisme, ta dissidence est nécessaire, Raif.  Mais maintenant que les barbares que tu dénonces ont prononcés leur sentence, que puis-je dire?

Courage Raif.  Pour ta femme et tes enfants qui t’attendent.

Courage.

Des écrivains de partout au monde te sont solidaires.

Richard Dallaire





 
  Richard Dallaire
(Québec)
    Raif Badawi
(Arabie Saoudite)
 
 

Photo: © C Charles-Marier


Originaire du Saguenay, Richard Dallaire partage sa vie depuis quinze ans entre l’intervention sociale et l’écriture. Son premier roman, Le Marais. Allégorie d’une existence partielle (Éditions Sémaphore, 2009) remporte le prix Découverte du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Son écriture, enchevêtrant le réel et l’imaginaire, propose un portrait à peine déformant de notre époque. En 2013, il publie Les peaux cassées (Alto), un récit poétique tout en nuances de gris où l’espoir verdit dans les endroits les plus inusités. Il œuvre présentement dans un groupe populaire d’alphabétisation.

 




Jumelé l’an dernier à Jean-Pierre Davidts, ce rédacteur en ligne de 29 ans, dont la femme et les trois enfants sont réfugiés à Sherbrooke, a co-fondé en 2006 un forum internet sur les questions sociales et religieuses; cible de cyber-attaques, piraté, harcelé, il ferme le site en 2008. Il organise en mai 2012 une conférence qui est interdite; incarcéré, on l’accuse de nuire à la sécurité générale et de ridiculiser la religion. Sa condamnation à 10 ans de prison, à une amende de 300,000$, à 1000 coups de fouet et à une interdiction de quitter le territoire à la fin de sa sentence est confirmée en septembre 2014.