2002 : DÉDICACE DU LIVRE, LA SUITE MONGOLE
   

Cher Tohti Tunyaz,

J'espère que ce livre vous parviendra un jour. J'espère que bientôt vous serez libre d'aller où votre coeur, votre âme et votre travail vous mèneront; libre comme un cheval sauvage; libre comme un de ces fiers et archaïques guerriers mongols qui peuplent mon imaginaire; libre de poursuivre votre chemin personnel, intime et singulier.

Je sais que c'est facile à dire pour moi qui suis libre ici mais ne perdez pas courage, gardez vos convictions.

Je suis naïve et déterminée. Je veux croire à un monde meilleur où ce besoin fondamental de savoir et de comprendre ne sera plus une menace mais une nécessité.

J'espère vous rencontrer un jour, quelque part sur cette terre.

Avec toute mon affection,
sincèrement,

Kim Doré




    Kim Doré     Tohti Tunyaz (Chine)
 
 


Poète, Kim Doré a complété un baccalauréat et une scolarité de maîtrise en histoire de l'Université du Québec à Montréal en 1982 et elle poursuit, depuis 1984, une recherche en travail scénique. Elle a étudié la danse avec Jo Lechay, Marie Chouinard, Jocelyne Monpetit; l'interprétation et le mouvement avec Téo Spychalski, Claude Lemieux et Éliszabeth Albahaca du théâtre La Veillée ainsi qu'avec Dulciné Langfelder et Jerry Snell, et le travail d'acteure au Dojo de Pol Pelletier. Elle pratique le Tai Ji Quan avec l'école de la Voie intérieure depuis 1995 et le tango argentin depuis quelques années. Elle anime des groupes littéraires et monte des spectacles avec des étudiants de niveau collégial. Elle dirige un petit festival littéraire qui se déroule à Baie St-Paul chaque été au mois d'août et qui réunit des écrivains et des musiciens. Elle a participé à plusieurs soirées de poésie et présenté plusieurs spectacles, entre autres aux Foufounes électriques, au Quai des Brumes, au Cheval Blanc, aux galeries Skol et La Centrale, au théâtre La Licorne, au Théâtre du Nouveau-Monde, au Café Campus, au Lion d'Or et dans différentes Maisons de la culture. Elle collabore régulièrement avec des musiciens tels que Pierre Cartier, Jean Derome, Pierre Tanguay, Malcom Goldstein, Anthony Rozankovic, Bernard Falaise, Alexandre St-Onge, Maryse Poulin, Nicolas Letarte et Michel F. Côté.

Elle assure la direction artistiques de multiples événements littéraires et culturels dont une quarantaine de spectacles pour le compte de l'UNEQ et du Festival international de la littérature (le Bestiaire et Dérives pour voyeurs consentants en 1997, Le Marché des Mots dits en collaboration avec Dennis O'Sullivan en 1998, L'Archipel des mots en 2000, Guerre à la guerre en 2001, etc.). Elle a également mis en scène le spectacle de Marie Savard, présenté dans le cadre des « Coups de coeur francophone » en 1995 et un émouvant Hommage à Gilbert Langevin présenté au Cabaret du Musée juste pour rire en 1996. Elle a mis en scène les deux éditions du spectacle Write pour écrire, présentées au Lion d'Or en 1996 et 1997 et conçu le spectacle Pas de Chicane dans ma cabane qui a été présenté au Festival des Francophonies de Limoge en septembre 1995. En mai 1999, elle a organisé un événement réunissant des poètes québécois lors du festival la Roméria de Mayo (Holguin, Cuba). Elle dirige le Band des poètes qui réunit cinq poètes et deux musiciens. Elle a participé, en 1999, à FiXions - cinq photoromans sur le web au sein d'un collectif qui compte cinq photographes et cinq écrivains, et elle a aussi coordonné un projet d'écriture interactive sur le web au Studi XX. En 2000, D.Kimm réalise le cédérom, La Suite mongole qui a fait l'objet d'une installation multimédia dans le cadre du Festival Nouveau Cinéma Nouveaux Médias (FCMM) et qui a été présenté aux Rencontres Arts électroniques de Rennes. Elle a également été chroniqueuse littéraire pour l'émission Cent titres diffusée à Télé-Québec lors de la saison 2000-2001. Elle dirige actuellement l'organisme Les Filles électriques dont le mandat est de créer des événements artistiques multidisciplinaires ayant pour départ la littérature orale et écrite et qui produit les spectacles du Band de poètes ainsi que le Festival Voix d'Amériques.

D. Kimm a collaboré à plusieurs revues dont Estuaire, Arcade, Moebius, Possibles, La Parole Métèque, Ciel Variable, Kérosène, La Vie en rose et Dixit 01.

Son livre Chevale a été mis en nomination pour le Prix Émile Nelligan en 1992. Elle a également reçu plusieurs bourses du Conseil des arts du Canada et du Ministère des Affaires culturelles.

Elle est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois depuis 1988.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

Pour en savoir plus

 


Tohti Tunyaz, aussi connu sous le pseudonyme de Tohti Muzart, est originaire de la région autonome ouighoure du Xinjiang, en Chine. Gradué d'histoire à Beijing en 1984 il était étudiant de troisième cycle au Japon au moment de son arrestation. Ses recherches portaient sur l'histoire de la politique chinoise à l'égard des communautés minoritaires.

Il a été arrêté en février 1998, alors qu'il effectuait des travaux de recherche au Xinjiang dans le cadre de sa thèse. Il a été inculpé "d'incitation au séparatisme" en référence à un livre qu'il aurait soi-disant publié au Japon et "d'acquisition illégale de secrets d'état". Les preuves amassées contre lui consistent en quelques documents qu'on lui a reproché de posséder, et qui lui avaient été fournis en bibliothèque par un libraire qualifié.

Il a été condamné par le tribunal populaire d'Urumqi à une peine de 11 ans d'emprisonnement et de deux ans de privation de ses droits politiques, peine qui a été confirmée en appel en mars 2000. Tohti Tunyaz est actuellement incarcéré dans la capitale de la province d'Urumqi, et ses proches n'ont pas la possibilité de le visiter. Aucune information n'est accessible sur son état de santé.