2011 : DÉDICACE de India Desjardins à Chiranuch Premchaiporn (Thaïlande)
   


Chère Chiranuch Premchaiporn,

Ce matin, je me suis levée et, comme à tous les matins, j’ai lu mon journal. Ensuite, je suis allée m’exprimer, comme mes compatriotes, sur facebook et sur twitter de sujets qui me rendaient mécontentes. Puisque dans mon pays, nous avons le droit de tout dire, je me suis exprimé, dans les derniers mois, sur toutes sortes de choses qui vont de la difficulté à enlever du vernis à ongles bleu sur des ongles d’orteil, à ma déception d’avoir un gouvernement élu qui ne croit pas en l’importance de la culture ou au départ précipité d’un politicien qui défendait les droits des Québécois comme Gilles Duceppe. Sur twitter et sur facebook, on peut dire tout ce qu’on veut. On peut être superficiel, dénonciateur ou pertinent.

Du moins... dans mon pays.

Quand j’ai appris que vous aviez mis en ligne un site Web permettant aux gens de votre pays de s’exprimer sur leur gouvernement et que vous aviez été accusée de cybercriminalité, j’ai eu un choc. J’ai réalisé à quel point le droit de parole était un luxe, mais à quel point il était également nécessaire.

Quand j’ai appris que vous pouviez obtenir l’asile politique et que vous aviez décliné ce droit pour défendre vos convictions jusqu’au bout, un élan d’admiration m’a envahie. Peu de gens sont assez forts et solides pour défendre leurs idées. Vous, oui.

Je ne me sens pas à la hauteur de vous dédicacer un livre. Mais voici le livre que j’ai écrit pour les jeunes pour leur dire que la vie vaut la peine d’être vécue malgré les obstacles. Merci pour ce que vous faites pour les toutes générations à venir. Par vos gestes, vous contribuez à changer le monde et à le rendre meilleur.

India Desjardins
auteure du Journal d’Aurélie Laflamme






 
  India Desjardins
(Québec)
   

Chiranuch Premchaiporn
(Thaïlande)

 
 

© Photo de Patrick Lamay

Écrivaine québécois
India Desjardins a été journaliste puis, en 2005, romancière, avec Les Aventures d’'India Jones. Le journal d'’Aurélie Laflamme (2006) connaît un retentissant succès; son premier tome est adapté pour le cinéma en 2010. Elle a publié deux nouvelles, Adam et Ève, dans le collectif qu’elle a dirigé Cherchez la femme et Monogamie en série, dans le recueil Amour et Libertinage. En 2011, le huitième et dernier tome du journal d’'Aurélie Laflamme a été lancé. De nouveaux projets sont en marche.



 

 

Chiranuch Premchaiporn est militante des droits de l’Homme et la directrice de Prachatai,com, site thaïlandais qui contient des nouvelles, des articles de fond et un forum de discussion sur l’actualité dans le pays. Elle est actuellement en procès à Bangkok et elle fait face à dix chefs d'accusation, dont chacun entraine une peine maximale de cinq ans de prison. Abusivement, la loi sur l'informatique permet des condamnations allant jusqu'à 20 ans.

Elle été arrêtée en septembre 2010 au sujet d'informations présentes sur son site en avril 2008 et constituant, selon la police, un danger pour la sûreté du pays. Ces propos, choisis parmi 2500 commentaires présents sur le site, ont été jugés hostiles à la famille royale, constituant un crime de lèse-majesté et n'auraient par ailleurs pas été retirés assez vite du site. La personne qui les avait inscrits a été acquittée récemment. Prachatai.com a été fermé en juillet 2010.

Source : Amnistie internationale