2009 : DÉDICACE de François Charron pour Raja Petra Kamaruddin (Malaisie)
   


À Raja Petra Kamaruddin,

pour la détermination et le courage que vous mettez à défendre le droit à la parole, droit qui aujourd’hui comme toujours est le premier des droits,

en hommage à votre geste de résistance qui, d’une voix libre, défie le poids étouffant de l’obscurantisme et de l’intolérance,

je vous salue et vous assure de mon soutien attentif dans la poursuite d’une vérité ouverte et d’une créativité absolue.

François Charron






 
©UNEQ
  FRANÇOIS CHARRON (QUÉBEC)     RAJA PETRA KAMARUDDIN (MALAISIE)
 
 


Poète, essayiste, auteur de recueils et d'articles, il a reçu de nombreux prix prestigieux pour sa poésie. Des contradictions de son temps sourdent ses poèmes libres que la parole explore. Jouissance, perte et mort marquent sa pensée. Le désir d'autonomie résiste chez lui aux peurs et aux préjugés. Allergique aux conservatismes, il contemple la beauté imprévisible et ne croit qu'aux excès, à la magie, à l'irrévérence et aux intuitions. Son Le cœur innombrable (L'Hexagone, 2009) en témoigne.

Source : Site de l’Île (UNEQ)

 


Blogueur surnommé « RPK », il est le rédacteur en chef du site Malaysia today où il critique ouvertement la politique du gouvernement malaisien. Il a été accusé de diffamation et de sédition, ainsi que de  semer la confusion au sein du peuple et de porter atteinte à la sacralité de l'Islam. La loi malaisienne permettant l'incarcération sans jugement pendant deux ans et ayant déjà été en détention pour des actions similaires il y a quelques années, il est entré en clandestinité plutôt que de se présenter à son procès en février, avril et mai dernier. Il avait écrit auparavant pour faire part de sa crainte d'être condamné à une détention indéfinie. 

Sources : Amnistie internationale