2009 : DÉDICACE de Jean-François Beauchemin pour Musaad Suliman Hassan (Égypte)
   


Pour Musaad Suliman Hassan,

Je n’ai presque rien demandé à Dieu :  son silence obstiné ressemblait trop à une indifférence. Mais j’ai beaucoup exigé des hommes. On a trop dit à propos d’eux qu’ils étaient incapables de vivre ensemble, en frères, en paix, libres. Je n’ai pas cru à ce mensonge, et je n’y croirai jamais. Les livres me prouvaient le contraire : bien souvent, je m’appuyais à ces constructions plus solides que les prisons elles-mêmes, qui tôt ou tard s’écroulent. Les écrivains sont des maçons. Tu le sais bien, n’est-ce pas, toi mon frère d’encre injustement emprisonné dans ce pays lointain. Je ne prierai pas pour toi, puisque Dieu ignore ma prière. Mais je continuerai d’être ce maçon qui veut construire jusqu’à toi son pont de mots.

Jean-François Beauchemin

Montréal (Canada)
14 septembre 2009





 
© Martine Doyon
  Jean-François Beauchemin(QUÉBEC)     Musaad Suliman Hassan (ÉGYPTE)
 
 


Né en 1960, longtemps réalisateur à la radio de Radio-Canada, il a connu un grand succès dans une première carrière littéraire, publiant sept romans, dont Garage Molinari (Québec Amérique)et Le Jour des corneilles (Les Allusifs), entre 1998 et 2004, au moment où il subit un accident de santé foudroyant et renouvelle son écriture pour en témoigner avec des œuvres remarquées comme La Fabrication de l'aube, Ceci est mon corps et Cette année s'envole ma jeunesse.

Source : Site de l’Île (UNEQ)

 


Écrivain et blogueur âgé de 40 ans, il est l'auteur de Talaat el Baden du nom d'une montagne du Sinaï, où il décrit les injustices commises contre les BédoUins par les autorités égyptiennes et israéliennes. Il est le fondateur du blogue Wedna Na'ish (Nous voulons vivre) qui traite aussi du sort des Bédouins et de leur faible représentation dans les médias égyptiens. Arrêté en décembre 2007 pour sa participation à des manifestations de défense des droits économiques, sociaux et culturels des Bédouins, il est toujours maintenu en détention administrative sans avoir fait l'objet d'une quelconque procédure judiciaire. Il a entrepris en novembre 2008 une grève de la faim dont sa santé souffre depuis.

Source : Amnistie internationale

PÉTITION