2008 : DÉDICACE de Nicole Balvay-Haillot pour Huang Jinqiu (Chine)
   

Gatineau, le 23 septembre 2008

À Huang Jinqiu

Jaune et noble est ton nom
jaune et noble
comme le grand fleuve aux eaux chargées de lœss
     le blé mûr dans les champs
     le tournesol dressé vers le soleil
     la lune d’or sillonnant le ciel
     le disque de lumière au bout du tunnel
     le verre de vin que je lève en ton honneur,
     chauds rayons d’amour
     et d’espérance qui m’unissent à toi.

Nicole Balvay-Haillot





    Nicole Balvay-Haillot (Québec)     Huang Jinqiu (Chine)
 
 

(France, le 13 octobre 1942) Auteure de romans, de récits et de nouvelles, Nicole Balvay-Haillot vit en Outaouais depuis 1969. À compter de 1996, après avoir été professeure, terminologue et rédactrice, elle se consacre entièrement à l’écriture et à l’épanouissement de la vie littéraire en Outaouais. Membre du conseil d’administration de l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais (AAAO) dès 1998, elle en est la présidente de 2002 à 2007.

Elle a également été membre du conseil d’administration du Salon du livre de l’Outaouais de 2000 à 2004 et siège au conseil d’administration du Conseil régional de la culture de l’Outaouais (CRCO) depuis 2002. Grande voyageuse, Nicole Balvay-Haillot a fait le tour du monde de juillet 1989 à juillet 1990, ce qui lui a inspiré trois textes diffusés sur les ondes de Radio-Canada en 1991 ainsi que de nombreux articles, récits et nouvelles parus dans le magazine Vidéo-Presse, auquel elle a collaboré de 1982 à 1995. Son roman, L’Enfant du Mékong, lui fut également inspiré par son voyage en Asie. Son récit, Dérive, lui a valu le Prix du concours d’écriture du Salon du livre de l’Outaouais.

Source : Site de l’Île (UNEQ)

 


Né en 1974, Huang Jinqiu a travaillé comme journaliste dans plusieurs journaux, dont le Yangcheng Wanbao. Ensuite, depuis la Malaisie où il poursuivait ses études de journalisme, il est devenu, sous le pseudonyme de Qing Shuijun, un correspondant régulier de Boxun, un site Internet jugé « subversif » par les autorités chinoises. Il s’est rendu célèbre par les articles politiquement engagés qu’il y publiait. En janvier 2003, il a déclaré son intention de créer un parti politique, le CPDP (Parti démocrate et patriote de Chine). Les autorités chinoise ont alors suivi les activités du cyberdissident de près.

Dès son retour en Chine, le 13 septembre 2003, Huang Jinqiu est arrêté à Lianyungang, dans la province du Jiangsu (Est). Restée sans nouvelles de lui pendant plusieurs mois, sa famille n’appris qu’en janvier 2004 que Huang Jinqiu était détenu à la prison de Changzhou, en raison de ses écrits «  réactionnaires » sur Internet.

Le 27 septembre 2004, Huang Jinqiu a été condamné, à douze ans d’emprisonnement pour « subversion d’État ». À ce jour, i l purge toujours sa peine dans la prison de Pukou, à Nanjing.

Source : Amnistie internationale

PÉTITION