2002 : DÉDICACE DU LIVRE, OLIMPIA DE LA HAVANE
   

À Dorka de Céspedes.

J'ai bien connu votre pays, Dorka, j'en ai fait ma deuxième patrie,

et j'ai vu, là-bas, tous ces barreaux qu'on a posés aux fenêtres.

Tenez bon, Dorka, si vous le pouvez.

Je fais, moi aussi, ce que je peux.

J'ai écrit ce livre, Olimpia de la Havane,

et vous fais cette dédicace.

Paul. R.Bussières




    Paul Bussières     Dorka de Céspedes (Cuba)
 
 


Paul Bussières est né au Québec. Son travail de conseiller en affaires gouvernementales l'a amené à séjourner pendant sept ans dans le Grand Nord pour travailler avec les Inuits de cette région. Aujourd'hui, il continue à partager son temps entre le Nunavik et la ville de Québec où il réside désormais. Il découvre Cuba en 1968 et y séjourne à plusieurs reprises. Il est marié avec une Havanaise.

Principales publications
OLIMPIA DE LA HAVANE, Montréal : Robert Laffont, 2002.
MAIS QUI VEUT DONC CONSOLER MINGO?, Montréal : Robert Laffont, 1992.

 

 


Journaliste indépendante pour la Havana Press Agency, Dorka de Céspedes a été détenue, harcelée et menacée à plusieurs reprises par la police cubaine à cause de ses activités journalistiques. Elle fut notamment appréhendée et menacée en août 2001 alors qu'elle s'apprêtait à couvrir une manifestation pacifiste réclamant la libération de prisonniers politiques. Elle a été expulsée de l'Église Adventiste du 7e jour dont elle était membre, prétendument à la suite de pressions effectuées par la police politique sur l'Église.

La Société Manuel Marques Sterling, organisation de journalistes indépendants au sein de laquelle elle offrait des cours de journalisme et de langue, a par ailleurs été interdite en octobre 2001 par les autorités cubaines.