2005 : DÉDICACE DU LIVRE, L'ÉPLUCHE-OEIL
   

à Nasser Zarafshan

chaque mot est une lézarde
dans les murs qui nous cernent
chaque lézarde est une fenêtre
chaque fenêtre offre un oiseau
chaque oiseau donne le ciel
l'infini est moins triste que l'éternité
je t'écris cela Nasser
sur la peau de mon livre
et je pense à Omar Khayyâm
à Djalal Od-din Rûmi
à Hâfez et Attâr
et je relis mon ami persan
le poète Hossein Sharang
qui vit maintenant ici
en exil à Montréal
et je tatoue cette page avec ses mots :
« un papillon enlève la bouche de la nuit
se pose dans une fente de la pierre

la vie n'est pas perdue
la mort n'est pas perceptible »

et je te redis à toi Nasser ceci :
l'infini est moins triste que l'éternité
le ciel n'est pas un plafond
et les poèmes sont des oiseaux
qui parfois se posent
sur l'arbre de l'humanité
pour en chanter l'ombre
et en exaucer la lumière

Azurément et librement

José Acquelin




    José Acquelin     Nasser Zarafshan (Iran)
 
 


Poète, José Acquelin fait ses études à l'Université de Montréal et à l'Université Le Mirail de Toulouse en lettres modernes. De parents français, il a passé une partie de son enfance dans le midi de la France. De cette époque vécue à la campagne, il a acquis un amour émerveillé de la nature, une passion contemplative qui encore aujourd'hui transparaît très limpidement dans la plupart de ses poèmes. Ses plus intenses influences lui viennent de poètes tels Lao-Tseu (Chine), Omar Khayyâm (Perse), Djalâl-od-Dîn Rûmi (Perse), Fernando Pessoa (Portugal), Georges Shehadé (Liban), Roberto Juarroz (Argentine), Malcom de Chazal (Île Maurice) et Patrice Desbiens (Ontario).

L'écriture étant la principale ligne de vie de José Acquelin, il s'implique dans la diffusion de la poésie par le biais de rencontres, de lectures publiques et de sa participation à l'Union des écrivaines et écrivains québécois, au sein de laquelle il a siégé 2 ans au conseil d'administration. Il est régulièrement invité à de nombreux événements littéraires et musicaux au Québec, au Nouveau-Brunswick, en France, à Cuba et au Mexique. Il est également membre de nombreux jurys littéraires pour, entre autres, le Prix de l'Académie, le Prix Alfred-Desrochers, le Conseil des Arts du Canada et le Programme de parrainage de l'Uneq. Il a été lauréat du Grand Prix des Métiers d'Art du Québec 2000 pour Jaune Rouge Bleu. En 2000, il était l'écrivain invité en résidence par la Casa del Escritor du Mexique. Son credo, son adage personnel, son axiome de vie pourrait se lire comme suit : « Il y a un ordre : notre nuit le sait, la lumière le défait ». José Acquelin est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

Pour en savoir plus


 


Avocat et écrivain, membre de l'Association des écrivains iraniens, Nasser Zarafshan est le représentant juridique de deux familles d'écrivains assassinés en novembre 1998, dans une affaire qui est connue sous le triste nom du « dossier des meurtres en série ». Arrêté le 7 août 2002, il est accusé de « dissémination de secrets d'État » et de « possession d'armes et d'alcool ». Il a été reconnu coupable lors d'un procès secret tenu par une cour martiale et fut condamné à cinq ans d'emprisonnement et à 50 coups de fouet. Il est détenu dans la prison d'Evin et sa santé est chancelante. À la fin de 2004, il a souffert de pierres au foie causées par la qualité médiocre de l'eau potable de la prison. Zarafshan serait emprisonné en compagnie des prisonniers de droit criminel, ce qui représenterait une menace supplémentaire à sa vie.

Source : PEN Canada

Traduction de l'Anglais : André Racette