2001 : DÉDICACE DU LIVRE, QUE DIEU VOUS GARDE
   

Madame,

Nour. Ce mot signifie lumière en turc, me dit-on. Je savais qu'il avait ce sens en arabe. Il me semble qu'on ne peut attribuer au seul hasard le fait que vous portiez ce nom, madame Zarakolu.

Vous êtes harcelée, emprisonnée et subissez des procès à n'en plus finir pour défendre des valeurs qui nous paraissent comme allant de soi dans mon pays, le Québec.

Je vous salue, Madame. Je salue votre courage et votre détermination, et vous offre ce livre qui tente de briser le silence des exilés qui ont choisi le Québec comme terre d'accueil.

Que ces quelques mots que je vous adresse publiquement contribuent à votre combat. Je souhaite qu'un jour vous puissiez vivre en paix et en toute liberté.

Victor Teboul, Montréal, Québec, le 15 novembre 2001




    Victor Teboul     Aïché Nour Zarakolu (Turquie)
 
 


Romancier et essayiste, Victor Teboul a immigré au Québec en 1963. Docteur ès lettres de l'Université de Montréal, il est professeur de littérature au Collège Lionel-Groulx. Il est l'auteur de Mythe et images du juif au Québec (de Lagrave, 1977), un essai qui provoqua un débat public en remettant en question la représentation des juifs dans la littérature québécoise. De 1981 à 1985, il dirige la revue Jonathan. En 1984, il publie Le Jour, émergence du libéralisme moderne au Québec (Hurtubise HMH), un essai qui examine le concept de culture dans ce journal libéral des années 1930, dirigé par Jean-Charles Harvey. De 1983 à 1987, il siège au Conseil supérieur de l'éducation et de 1987 à 1989 au Conseil de presse. En 1990, il réalise la publication de Une femme, un vote, pour le compte du ministère des Communautés culturelles et de l'Immigration. En 1992, il collabore à la publication de René Lévesque, l'homme, la nation, la démocratie (Presses de l'Université du Québec) en signant le chapitre intitulé La communauté juive anglophone face au gouvernement Lévesque. Au printemps 2000, il publie « Présence juive et représentations romanesques » dans l'ouvrage collectif Juifs et Canadiens français dans la société québécoise (Septentrion).

Victor Teboul a signé de nombreux articles dans diverses publications, notamment dans Le Devoir et dans The Gazette. Il est aussi l'auteur de plusieurs séries radiophoniques diffusées sur la chaîne culturelle de Radio-Canada, dont une sur la communauté juive et une autre sur le pluralisme ethnique et culturel, intitulée Le Québec au pluriel.

Que Dieu vous garde de l'homme silencieux quand il se met soudain à parler, publié aux éditions Les Intouchables, est son premier roman. Il est l'auteur d'un livre d'entretiens avec l'ancien premier ministre du Québec, René Lévesque. Intitulé René Lévesque et la communauté juive, l'ouvrage est paru aux Éditions Les Intouchables. La Lente découverte de l'étrangeté, son deuxième roman, publié récemment, est paru chez le même éditeur.

Victor Teboul est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

En savoir plus

 


Madame Zarakolu est la fondatrice de la maison d'édition Belge International, qu'elle dirige avec son mari depuis 1976. Les livres qu'elle publie et distribue dénoncent les problèmes les plus pressants de la société turque : la violation des droits de l'homme, le génocide arménien, la question kurde et la mafia. Elle est devenue en 1993 la première éditrice à être emprisonnée selon les dispositions de la loi " anti-terroriste " turque. Elle fut condamnée à des amendes, emprisonnée, ses livres furent saisis, notamment pour " diffusion de propagande d'une organisation terroriste ". Madame Zarakolu est un des lauréats du prix Hellman-Hammett 1997, décerné par l'organisme Human Rights Watch, pour la liberté d'expression. Elle subit actuellement plusieurs procès.