2013 : DÉDICACE du livre de Kim Thúy pour Mohammed Al Ajami (Qatar)
   

 

La censure peut empêcher un livre d’être lu. Elle peut même museler son auteur. Cependant, aucune arme ni personne ne peut interdire les mots de naître et d’exister dans nos têtes, dans nos cœurs ou par-delà les murs et les fils barbelés.

Cher Mohammed Aljani,

Ne laissez jamais vos mots s’éteindre. Luttez, car nous vous attendons. Un jour, nous vous retrouverons, et votre voix sèmera de nouveau à tout vent le secret des mots et, aussi, les mots gardés secrets.





 
  Kim Thúy
(Québec)

   

Mohammed Al Ajami
(Qatar)

 
 

© Alain Abel


Née au Vietnam, Kim Thúy est arrivée au Québec à l'âge de dix ans. En octobre 2009, elle a publié Ru, lauréat de nombreux prix prestigieux, aux Éditions Libre Expression. Les droits de Ru ont été vendus dans plus de vingt pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon. Au Québec, plus de cent vingt mille exemplaires ont été vendus à ce jour. À l'étranger, on dénombre des ventes de plus de cent mille exemplaires. En septembre 2011, Kim Thúy a publié À toi avec la collaboration de Pascal Janovjak, également aux Éditions Libre Expression. Le 3 avril dernier, elle publiait son troisième ouvrage, mãn, un roman puissant et raffiné, à la hauteur de son talent.

 

 

Poète de 38 ans arrêté en novembre 2011 pour « incitation au renversement du régime » et « outrage à l’émir » pour avoir lu en public un poème. Il est détenu en isolement; son procès a été entaché d’irrégularités (falsification de preuves, refus de la présence de son avocat – un ancien ministre de la justice – qui doit plaider par écrit). Il a été condamné à la réclusion à perpétuité puis, en appel, en janvier 2013, sa peine est réduite à 15 ans d’emprisonnement.