2002 : DÉDICACE DU LIVRE, LES SEPT JOURS DU TALION
   


À Siamak Pourzand.

Jamais quelques lignes d'écriture ne m'ont semblé aussi difficiles à coucher sur papier que celles-ci. Aveu d'impuissance ? Plate excuse ? Peu importe, c'est la réalité.

Mais votre réalité à vous n'a rien à voir avec mes banals petits soucis créatifs. Nous écrivons tous les deux, certes, mais jamais mes écrits inoffensifs ne me priveront de ma liberté, tandis que vos mots sont devenus des bombes et ont fait de vous un homme dangereux pour les ennemis de la pensée. Ne serait-ce que pour cela, vousêtes plus un écrivain que moi, et que la plupart de ceux de mon pays.

Néanmoins, je vous envoie mon dernier roman. Je n'ai aucune idée s'il vous fera le moindre bien, si vous éprouverez quelque plaisir à sa lecture, mais ce simple geste, en me permettant d'effleurer l'ombre de votre réalité, m'a obligé à réfléchir, à plonger au fond de moi; bref, à essayer de devenir... un peu mieux. Rassurez-vous donc : même du fond de votre prison, vous continuez à jouer votre rôle d'intellectuel.

Bonne chance,

Patrick Senécal




    Patrick Senécal     Siamak Pourzand (Iran)
 
 


Romancier, Patrick Senécal détient un baccalauréat en études françaises de l'Université de Montréal, ainsi qu'un certificat d'enseignement de l'Université du Québec à Montréal. Il a aussi suivi des cours en cinéma au niveau de la maîtrise. Il enseigne la littérature et le cinéma au cégep de Drummondville depuis 1994. Il est l'auteur d'une pièce de théâtre, Les Aventures de l'inspecteur Hector, montée au Théâtre La Licorne en 1997. Membre d'un groupe humoristique, Les Sauf-pantalons, de 1989 à 1993, il y était coauteur, comédien et co-metteur en scène. Il a scénarisé, en collaboration avec Éric Tessier, son roman Sur le seuil (1998), qui devrait être porté à l'écran prochainement. Patrick Senécal est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Source : L'Infocentre littéraire des écrivains - www.litterature.org

Pour en savoir plus

 


Le journaliste et intellectuel Siamak Pourzand est directeur du Centre Artistique et Culturel de Téhéran. Âgé de 71 ans, il a été chroniqueur pour de nombreux journaux réformistes à vocation critique (désormais interdits) et a participé à plusieurs interventions sur des radios étrangàres. Il est l'époux de l'écrivaine et avocate Mehr-Anguiz Kar, depuis peu exilée aux États-Unis.

Arrêté le 29 novembre 2001, il a été mis au secret pendant quatre mois avant d'être reconnu coupable « d'espionnage », « d'agissements portant atteinte à la sécurité de l'état » ainsi que « d'entretenir des liens avec des monarchistes et contre-révolutionnaires. » Condamné à huit ans d'emprisonnement, le déroulement de son procès aurait été particulièrement biaisé: il n'aurait pas eu un accès régulier à son avocat et des aveux lui auraient été arrachés par la force. Sa peine de huit ans d'emprisonnement a par la suite été augmentée à 11 ans. Il aurait récemment souffert d'une attaque cardiaque sans qu'aucun soin médical lui soit apporté et serait régulièrement victime de mauvais traitements. Son état de santé fait craindre pour sa vie.